L'AFD à Austerlitz : un scandale financier et écologique

Bonjour à toutes et à tous,

Le collectif a remis une lettre à M. Rémy Rioux, DG de l'agence française de développement (AFD), ainsi qu'à Laurence Tubiana, qui préside son conseil d'administration, pour leur demander de ne pas renflouer le projet Austerlitz.

 L'implication de l'AFD dans ce projet est un double scandale : 

  • financier : l’Agence française de développement (AFD), principal financeur de ce projet, investit 836 millions d’euros pour la totalité des surfaces de bureaux, afin d’y transférer son siège, alors qu’une alternative 2 fois moins coûteuse existait à Saint-Ouen. Même dans l’hypothèse d’une revente au prix fort de ses locaux actuels, le coût net pour le contribuable se montera à 560 M€. De plus, au moins 10 000 m2 se révèlent déjà superflus, que l’AFD devra céder ou louer, alors que 1,5 million de m2 cherche preneur à Paris.

  • écologique : aucun bilan carbone indépendant n’a été réalisé. La production de centaines de milliers de tonnes de béton nécessaire à la construction de ce bâtiment pharaonique, le transport des gravats et des matériaux, l’effet induit sur la mobilité vont entraîner l’émission de centaines de milliers de tonnes de CO2. L’AFD affirme être 100% accord de Paris et sélectionner avec rigueur les projets qu’elle soutient : elle n’applique manifestement pas à elle-même ce qu’elle exige d’autrui. 

Pour lire la lettre que nous avons remise à Rémy Rioux, c'est ici.

Très cordialement
Pour le collectif
Olivier Le Marois